Ce blog présente quotidiennement

un premier choix non définitif d'images pour les séries en cours.

Il vient en complément du site www.yannickvallet.com qui, lui,

présente un panorama complet de mon travail.


24 juillet 2010

Fermeture pour Congés Annuels


Rendez-vous le 24 août prochain
pour la réouverture de deux ou trois choses ...


See you next August 24th
to reopen deux ou trois choses ...


Sans titre, 2010, - Photo © Yannick Vallet

23 juillet 2010

En Normandie

La rambarde de Proust, Cabourg, 2009
Série Un jour, en France - Photo © Yannick Vallet

22 juillet 2010

Tous aux bains

Plage de la Garluche, Mimizan, 2007
Série Tous aux bains - Photo © Yannick Vallet

21 juillet 2010

Tous aux bains

L'homme en rouge, Cabourg, 2009
Série Tous aux bains - Photo © Yannick Vallet

20 juillet 2010

Des auto-stoppeurs chez Agnès b

Pour tous ceux qui ne partent pas en vacances d'ici fin août, je vous conseille vivement d'aller faire un tour chez Agnès b pour une exposition totalement décomplexée.

Photo © Doug Biggert

C'est sur la mezzanine du Magasin Femme de la rue du Jour, que Doug Biggert a posé ses valises.

Photo © Doug Biggert

Un mur entier sur lequel sont collés de petits tirages 10x15 nous montre une collection de gueules assez étonnantes : des auto-stoppeurs tout droit sortis de "Easy Rider" ou de "Une Histoire Vraie" et dont le photographe a tiré le portrait pendant près de 40 ans.

Photo © Doug Biggert

Les couleurs, le grain des images, les attitudes de ces hitch-hikers et quelques symboles de l'american way of life nous plongent dans un univers empreint de nostalgie. Le cadre parfois très approximatif des photographies (certaines sont visiblement prises en roulant alors que Doug Biggert garde une main sur le volant de sa Coccinelle) participe grandement de cette sensation de vie et de liberté qui imprègne, encore aujourd'hui, les clichés tirés en grand.

Photo © Doug Biggert

Une époque révolue (?) où la confiance mutuelle était de mise et où la liberté avait un sens …

Photo © Doug Biggert

Et pour que le plaisir soit complet je ne saurais que trop vous conseiller de vous procurer également le livre, édité il y a trois ans.

HITCH-HICKERS – Editeur : Husson (2007)

Exposition "Hitch-hickers", photographies de Doug Biggert
Galerie Agnès b – 6, rue de Jour – 75001 Paris
Du 24 juin au 28 août 2010

19 juillet 2010

En Bretagne

L'Île Harbour, Baie de Dinard, Bretagne, 2009
Série Un jour, en France - Photo © Yannick Vallet

17 juillet 2010

Tous aux bains

Fin de journée sur la plage des romantiques, Cabourg, 2008
Série Tous aux bains - Photo © Yannick Vallet

16 juillet 2010

Tous aux bains


La maison aux fenêtres qui louchent, Pors Even, Bretagne, 2008
Série Tous aux bains - Photo © Yannick Vallet

15 juillet 2010

Tous aux bains

Cabine 80 et Cabine 81, Plage de l'Ecluse, Dinard, Bretagne, 2009
Série Tous aux bains - Photo © Yannick Vallet

14 juillet 2010

Tous aux bains

Grande plage de Saint-Malo, Bretagne, 2009
Série Tous aux bains - Photo © Yannick Vallet

13 juillet 2010

Eva Truffaut

J'aime à penser qu'Eva Truffaut* est une femme pleine de mystère, à l'image de ses images.

Photos © Eva Truffaut

Je ne sais plus très bien comment je suis tombé sur ses photographies, mais c'est leur côté sombre et secret qui m'a tout de suite plu. J'ai immédiatement eu envie de deviner (ou plutôt d'essayer de deviner) qu'elle âme se cachait derrière ces visages, ces fleurs et ces paysages parfois à la limite de l'abstraction.

Photo © Eva Truffaut

Il y a ici quelque chose de zen et de sensitif, un peu comme dans les photographies de Masao Yamamoto. Un endroit où plane l'odeur de la poudre de riz et du bois de pin. Mais au-delà de l'image, il y a aussi des sensations, comme des ambiances à la Modiano où chaque détail peut, à tout moment, nous faire plonger dans une histoire aux accents mélancoliques ...

Photos © Eva Truffaut

Mais les photographies d'Eva Truffaut ont aussi un petit quelque chose d'étrange et de décalé qui se situerait du côté de l'Angleterre. Elles me font penser à ce film à la fois charmant et effrayant de Jack Clayton, "Les Innocents", adapté d'une nouvelle d'Henry James.

Photos © Eva Truffaut

D'ailleurs la photographe est aussi réalisatrice et j'avoue que j'ai un faible pour son joli plan séquence hors du temps, intitulé "La Redonne".


LA REDONNE de Eva Truffaut (2001)

Eva Truffaut est sans conteste une artiste sensible et à fleur de peau mais elle est aussi une collectionneuse invétérée ! Outre son site où elle archive ses clichés, © eva truffaut, elle possède trois blogs : Archives & Mythologie des Lucioles (majoritairement sur les photographes contemporains et autres)**, 365blanc (de la beauté du blanc et plus ...) et The Maresfield Gardens Noctambulist (en hommage à la maison londonienne de Sigmund Freud et à son époque …)***.

Photo © Eva Truffaut

Le monde d'Eva Truffaut s'est donc tout cela à la fois : un univers tout en douceur et délicatesse apparentes, derrière lequel semble se dissimuler quelques frêles fêlures existentielles.


Photo © Eva Truffaut



* elle est la fille de François Truffaut et Madeleine Morgenstern.
** sur son Facebook Eva Trufaut explique ses choix ainsi : un choix égoïste d'iconographies allant de la photographie contemporaine aux photographies primitives et rares, vernaculaires ou d'auteurs du dix-neuvième siècle, en passant par des cinéastes, des graphistes et des illustrateurs je l'ai voulu comme une galerie en ligne dont les choix seraient aussi personnels, subjectifs que possible. la question n'est pas de coller à une actualité artistique il s'agit simplement, pour moi, de faire découvrir ou revoir ce qui me séduit, me bouleverse, me travaille et m'attire chez les auteurs que je choisis de publier là mes choix d'image parlent d'eux-mêmes et je ne ressens pas la nécessité de les justifier, en revanche, tous les titres d'auteurs sont des liens actifs qui dissimulent une mine de documents qui viennent compléter les publications .
*** "The Maresfield Gardens Noctambulist" est en sommeil depuis avril dernier, mais toujours consultable.

12 juillet 2010

Tous aux bains

Le curieux, Saint-Malo, 2009
Série Tous aux bains - Photo © Yannick Vallet

11 juillet 2010

Micropixie

What a kinky foot !!!


Une soirée avec MPX, arrivée directly from San Francisco (via London), une photo au feeling et finalement, un visuel pour son prochain album qu'elle enregistre en ce moment à Birmingham !




Photo © Yannick Vallet

10 juillet 2010

Tous aux bains

Même les chevaux, Cabourg, Normandie, 2009
Série Tous aux bains - Photo © Yannick Vallet

9 juillet 2010

En Bretagne

La baie de Dinard, Bretagne, 2009
Série Un jour, en France - Photo © Yannick Vallet

8 juillet 2010

Tous aux bains

Abandonnés, Dinard, 2009
Série Tous aux bains - Photo © Yannick Vallet

7 juillet 2010

En Anjou

La maison aux deux arbres, Roussay, Maine-et-Loire, 2010
Série Un jour, en France - Photo © Yannick Vallet

6 juillet 2010

Annabel Elston

Annabel Elston, photographe anglaise représentée par l'agence française Bird Production, est une artiste remarquable.

Série pour un livre du designer néerlandais Tord Boontje
Photo © Annabel Elston

Maquette pour un album du groupe anglais Vega4
Photo © Annabel Elston

Outre un travail éditorial et publicitaire de grande qualité, Annabel Elston produit également des travaux personnels où l'imaginaire du spectateur est mis à rude épreuve.

photos © Annabel Elston

Ses images ne sont pas simplement belles, elles sont aussi mystérieuses et subtiles …

photo © Annabel Elston

D'ici quelques semaines devrait sortir son premier livre regroupant des photos prises durant quinze ans, au hasard de ses pérégrinations dans les villes qu'elle a fréquentées.

SOMEWHERE ELSE – Editeur : Steidl Miles (2010)

Annabel Elston semble être une artiste aussi secrète que passionnante...

photo © Annabel Elston

5 juillet 2010

Zoo, Musée et Pause-café

Gardienne, BnF Richelieu, Paris, 2009
Série Zoo, Musée et Pause-café - Photo © Yannick Vallet

3 juillet 2010

Zoo, Musée et Pause-café

Un gardien, Musée Delacroix, Paris, 2009
Série Zoo, Musée et Pause-café - Photo © Yannick Vallet

2 juillet 2010

En Anjou


Le silo de la Pouponnière, Maine-et-Loire, 2010
Série Un jour, en France - Photo © Yannick Vallet

1 juillet 2010

La rencontre, chap. 2

De l'autre côté.

Ça y est, c'est mon tour*.
Voici donc la photo qu'Olivier m'a donnée. Ses indications : l'image a été prise sur le Pont Wilson qui longe puis surplombe les voies ferrées le long de la nationale 6 qui s'appelle, dans cette portion, rue de Paris. C'est Villeneuve-Saint-Georges que l'on voit.


Une première évidence : ma curiosité est piquée au vif !
Je ne connais absolument pas Villeneuve-Saint-Georges et j'ai envie de savoir. Envie de savoir ce qu'il y a derrière cette photo, au-delà de cette grande maison qui me bouche l'horizon. Quel genre de ville est donc cette commune de la banlieue parisienne ? Qui sont ses habitants ? En quoi cette immense gare de triage, que je découvre sur un plan et qui occupe près de la moitié du territoire de la ville, agit-il sur la vie de cette cité ?
Je ne sais pas du tout à quoi m'attendre, mais je suis impatient de le découvrir …

Photos © Yannick Vallet

Direction donc la nationale 6, Villeneuve-Saint-Georges et le Pont Wilson.
Je retrouve très vite le lieu exact où a été prise la photo, et toujours la même constatation : cette ville qui est à mes pieds, séparée de moi par cette rue de Paris bruyante et puante, m'attire comme un aimant. Je décide donc de passer de l'autre côté ...

Photo © Yannick Vallet

Et là, mon étonnement est immédiat. Je viens de pénétrer dans un quartier résidentiel typique de la banlieue parisienne, avec ses centaines de pavillons en brique ou en pierre meulière, datant visiblement tous de la première moitié du XXe siècle.

Photos © Yannick Vallet

Incroyable ! Le contraste est saisissant. Alors que la nationale ultra-passagère est pourtant toute proche, le calme qui règne ici me donne l'impression d'avoir échoué dans un havre de paix. Et le temps semble s'être arrêté à l'orée des années 60. Peu de voitures dans les rues (je me surprends à marcher au beau milieu de la chaussée). Des pancartes rouillées, fixées çà et là sur des murs de crépis gris ou des poteaux en ciment, rappellent quelques règles de civisme ordinaire. Des chats alanguis, des nains de jardin et des canards en plastique semblent se reposer sur les pelouses ou à l'ombre des clôtures. Et des carrés de verdures, des pieds de roses ou des pots de géraniums ornent l'entrée des pavillons populaires.

Photos © Yannick Vallet

Une curiosité de ce quartier c'est cette multitude de garages, disséminés un peu partout au fil des rues et regroupés la plupart du temps autour d'une sorte de cour en terre et graviers, toute en longueur. J'imagine que depuis des dizaines d'années, chaque box est rattaché à une maison précise. Des maisons construites au temps de la splendeur de Villeneuve-Saint-Georges, lorsque des centaines de cheminots, travaillant à l'immense gare de triage toute proche, vivaient ici. Étonnant que ces parcelles de vide, ces espaces "inutiles", soient encore présents malgré la folie immobilière …

Les garages de Villeneuve-Saint-Georges, 2010
Photos © Yannick Vallet

En flânant dans ces rues bordées de pavillons au charme désuet, on se prend à rêver. Et on se dit qu'aujourd'hui en France, une certaine insouciance peut encore exister, comme ici, dans ce quartier de Villeneuve-Saint-Georges qui semble prendre son temps, sereinement, tranquillement. Mais certains hurleront que ce n'est plus possible, que c'était mieux avant, que la France a changé et que les trente glorieuses c'était quand même autre chose.
Et pourtant, la sensation que je ressens ici est bien réelle. Et n'en déplaise à certains, les villeneuvois qui croisent mon chemin, ceux-là mêmes qui vivent dans ces maisons et garent leur véhicule dans ces garages ont tous le sourire : ils sont d'origine portugaise, maghrébine, française, hispanique, africaine, pakistanaise, antillaise, moyenne orientale, asiatique ou d'Europe de l'Est et semblent cohabiter en toute simplicité.

Photo © Yannick Vallet

Cependant, une inscription discrète au bas d'un mur me rappelle que comme partout une certaine réalité humaine existe, celle de la lâcheté, de l'intolérance et de l'ostracisme.

Photo © Yannick Vallet

Mais maintenant, il faut rentrer. Et alors que je laisse derrière moi Villeneuve-Saint-Georges et sa gare de triage je me dis que finalement, de l'autre côté du décor, il y a toujours autre chose …

Photos © Yannick Vallet

Et pour en savoir plus justement sur le choix de ce décor, il faut aller faire un tour sur Dreamlands, le blog d'Olivier Hodasava …


*pour la règle de ce petit jeu initié par Olivier Hodasava, je vous invite à vous reporter au chapitre 1 de La rencontre puis sur Dreamlands.